Communes et écoles sans pesticides

Dans sa séance du 12 juin 2015, le conseil communal de Dippach a décidé de de s’engager comme « Commune sans pesticides » et ainsi de renoncer complètement à l'utilisation de pesticides. Ceci concerne surtout l'utilisation d'herbicides pour l'entretien des espaces verts publics.

Sont désignés comme pesticides les produits servant à éliminer de la faune et de la flore « qui dérange », qui est « nuisible » ou « non désirée ». Les pesticides sont toxiques – après tout c'est leur raison d’être. Ils sont problématiques pour l'environnement et la nature, mais également pour nous humains. Les pesticides sont considérés comme les substances les plus dangereuses qui existent. Les matières actives sont absorbées par contact direct ou de manière indirecte par la nourriture, l'eau, la peau, les muqueuses et les voies respiratoires.

Les pesticides sont utilisés presque par tous, partout et en toute saison. L’homme et la nature sont ainsi exposés en continuité à une multitude de substances, dont question. Les différents produits peuvent se mélanger entre eux de telle façon que les matières actives et leurs métabolites peuvent causer des effets non désirés. Au cours du temps, il se forme un cocktail de substances, dont les effets à long terme sur la flore, la faune et l’homme sont imprévisibles. 

Il existe des alternatives à l’utilisation de pesticides, tant au niveau des ménages qu’au niveau de l’entretien d’espaces verts et de l’agriculture.

Depuis des années, la campagne « sans pesticides » sensibilise sur les risques de l’utilisation des pesticides et sur les alternatives. A côté du site internet www.ounipestiziden.lu elle propose chaque année un plan d’action. En 2015, des exposés, expositions, soirées film, ateliers, concours ainsi qu’une collecte de pesticides ont été proposés dans ce cadre. Le public cible s’étend des écoliers jusqu’aux ouvriers et décideurs communaux.

Dorénavant, la commune de Dippach va participer à ces programmes, afin d’une part être conseillée sur la mise en œuvre du mouvement sans pesticides et d’autre part de sensibiliser la population. L’échange d’expériences avec d’autres communes joue également un rôle important. Dans l’entretien sans pesticides des espaces verts publics, en plus du désherbage mécanique et thermique, des sujets comme une tolérance accrue pour la végétation spontanée et un réaménagement proche de la nature jouent un rôle. La communication joue un rôle central, puisqu’elle peut non seulement augmenter l’acceptation par la population de la décision communale, mais également motiver les habitants à participer.



© Administration Communale de Dippach