15/05/2020

Masques protecteurs

mis à jour le 3 juin 2020 à 09h30

Chaque personne déclarée dans un ménage de la commune de Dippach et ayant accompli l’âge de 16 ans au 4 mai 2020, a reçu 1 (un) kit de 50 masques-protecteurs.

Nous vous prions de bien lire le guide d’instruction et la brochure ‘Le port du masque comme geste de barrière additionel’ avant de les utiliser.

Voici des videos illustrant comment utiliser un masque de protection et comment en fabriquer un soi-même:

 

Témoignages sur la crise sanitaire (extraits français ci-dessous)

« UN USAGE MULTIPLE DES MASQUES JETABLES EN PÉRIODE DE PÉNURIE »

Prof. Dr. Claude Muller ©LIH

Le SYVICOL a demandé le Professeur Dr Claude P. Muller, expert en matière de virologie, comment les cinq masques fournis peuvent être utilisés plus longtemps.

SYVICOL: Les communes ont distribué désormais cinq masques à leurs citoyens. Le dépliant contient une recommandation pour une utilisation correcte. Mais en tant que masques jetables, ils s’épuisent au bout d’une semaine. Comment les choses pourraient-elles continuer après ?

Claude Muller: Tout d’abord, je recommande de lire attentivement ce dépliant. Il contient des informations importantes concernant l’utilisation correcte du masque. Les masques distribués ne doivent jamais être lavés à 60 degrés, cela n’est possible qu’avec des masques en tissu. Les masques distribués sont des masques chirurgicaux qui sont utilisés dans les hôpitaux à usage unique. Normalement, il y a suffisamment de masques disponibles pour un usage professionnel. Ces masques sont désormais recommandés et distribués à l’ensemble de la population. Comment utiliser ces masques ? Utilisés comme masques jetables, ces cinq masques ne suffisent en effet que pour une semaine. La question cruciale est donc de savoir ce qu’il faut faire après. Est-ce que davantage de masques seront distribués à la population ou chacun se les procurera-t-il lui-même ? J’essaie de montrer des alternatives au cas où il n’y aurait pas assez de masques.

SYVICOL: Quelles sont les possibilités de votre point de vue ?

Claude Muller: Se procurer soi-même des masques – à usage unique ou mieux réutilisables – à partir d’un matériel approprié qui peut être réutilisé, par exemple après un lavage à 60 degrés ou un repassage à chaud. Vous pouvez réutiliser les masques chirurgicaux, mais il faut les préparer pour les réutiliser après les avoir portés. Pour la réutilisation des masques chirurgicaux, je vois un système simple basé sur le fait que le virus est mort au bout de quelques jours. Le temps et la température tuent le virus. Les masques peuvent être nettoyés à sec et stockés en toute sécurité, puis réutilisés après quelques jours.

SYVIVOL: Pouvez-vous expliquer ceci plus en détail ?

Claude Muller: Les cinq masques sont numérotés consécutivement et personnalisés avec le nom du porteur. Ils sont alors portés en alternance (toujours par la même personne). Le premier jour, le masque 1, le deuxième jour, le masque 2 et ainsi de suite jusqu’au cinquième jour. Le 6e jour, portez à nouveau le masque 1. Une rotation de trois jours est probablement aussi suffisante s’il y a un manque de masques. En attendant, chaque masque doit être séché dans un sac respirable numéroté (comme le sac fourni), numéroté de 1 à 5, jusqu’à ce qu’il soit prêt à être réutilisé. Cela permettrait de tuer la plus grande partie du virus contaminant. La chaleur (entre 30 et 56 degrés) accélère l’inactivation du virus. Ces températures, dans la mesure où le matériau peut les supporter, peuvent être atteintes dans le four, sur le radiateur, avec un sèche-cheveux, par exposition au soleil, etc. Évitez tout contact direct avec la source de chaleur et protégez le masque en conséquence.

Retour