Le collège échevinal

Bourgmestre
LSAP

Bei-Roller Manon

27 95 25 - 211
Prendre contact
  • Enseignement scolaire et musical
  • Structures d’accueil
  • Bâtisses et constructions nouvelles
  • Etat civil
  • Affaires sociales
  • Etrangers
  • Finances et budget
  • Circulation et signalisation routière
Echevin
DP

Hahn Max

27 95 25 - 212 | 661 54 74 90
Prendre contact
  • Environnement
  • Jeunesse
  • Sports
  • Service d’Incendie et de Secours
  • Transports publics
  • Mobilité douce
Echevin
LSAP

Bleser Jean-Paul

27 95 25 - 213 | 621 38 14 11
Prendre contact
  • Affaires culturelles, cérémonies et fêtes publiques
  • 3ième âge
  • Administration du personnel
  • Informations et relations publiques
  • Propriétés communales (bâties et non-bâties)

Désignation du collège échevinal

Les échevins sont élus au sein du conseil communal, pour une période de 6 ans. Comme pour les membres du conseil communal, le nombre des échevins est fonction du nombre d’habitants de la commune.

Pour la commune de Dippach, il y a actuellement 1 bourgmestre et 2 échevins pour une population de 4.000 habitants.

Le collège se réunit sous la présidence du bourgmestre, en présence du secrétaire communal, soit aux jours et heures fixés par son règlement d’ordre intérieur, soit sur convocation du bourgmestre, aussi souvent qu’il est nécessaire, en vue de la prompte exécution de ses tâches et attributions. Les séances du collège échevinal ne sont pas publiques.

Attributions du collège échevinal

Indépendamment des attributions qui lui sont conférées par d’autres dispositions légales, en tant qu’organe de l’Etat (p.ex. en matière d’élections), le collège des bourgmestre et échevins est chargé:

  • de l’exécution des lois, des règlements et arrêtés grand- ducaux et ministériels, pour autant qu’ils ne concernent pas la police
  • de la publication et de l’exécution des résolutions du conseil communal
  • de l’instruction des affaires à soumettre au conseil communal ainsi que de l’établissement de l’ordre du jour des réunions du conseil communal
  • de l’administration des établissements communaux et du contrôle des établissements publics placés sous la surveillance de la commune
  • de la surveillance des services communaux
  • de la direction des travaux communaux
  • de l’administration des propriétés de la commune ainsi que la conservation de ses droits
  • de l’engagement des salariés, de la surveillance des fonctionnaires, employés et salariés de la commune, de l’application à ces personnes des mesures qui découlent impérativement de dispositions légales ou réglementaires en matière de congés, promotions et autres droits statutaires
  • du Contrôle de la composition régulière des conseils des fabriques d’église pour autant que la loi l’exige
  • de la surveillance spéciale des hospices civils et des offices sociaux pour autant qu’il en existe. Le collège visite ces établissements chaque fois qu’il le juge convenable, veille à ce qu’ils ne s’écartent pas de la volonté des donateurs et testateurs et fait rapport au conseil des améliorations à y introduire et des abus qu’il y a découverts
  • de la garde des archives, des titres et des registres de l’état civil.

A titre général, il convient de dire que le collège des bourgmestre et échevins est l’organe exécutif de la commune et qu’il procède à la gestion des affaires journalières. Les attributions suivantes reviennent également au collège:

  • la gestion des revenus, l’ordonnancement des dépenses et la surveillance de la caisse et de la comptabilité de la commune
  • les actions judiciaires de la commune, sous réserve de l’observation de certaines conditions et sans préjudice de devoir demander autorisation d’ester en justice au conseil communal, dans certains cas où la commune fait fonction de partie demanderesse

En cas d’émeutes, d’attroupements hostiles, d’atteintes ou de menaces graves à la paix publique ou d’autres événements imprévus, lorsque le moindre retard peut occasionner des dangers ou des dommages pour les habitants, les bourgmestres et échevins peuvent faire des règlements et ordonnances de police, sous l’observation de certaines contraintes primordiales.

Déclaration échevinal de la coalition LSAP – DP

En date du 8 octobre 2017, les citoyen(ne)s se sont prononcé(e)s clairement pour une continuité politique dans la commune de Dippach.

Le LSAP et le DP ont vu leur coalition confirmée lors de ces élections, et les candidat(e)s élu(e)s de ces deux partis formeront la nouvelle majorité. La volonté des électeurs a donc été respectée.

Les deux partis ont décidé de former une coalition afin de se réengager ensemble pour le bien de tous les habitants de notre commune.

Le collège échevinal de la commune de Dippach tient à arrêter une déclaration portant sur les priorités du programme politique de la nouvelle coalition LSAP/DP, ainsi que sur la répartition des ressorts et des compétences.

Ce programme servira de référence pour la mise en œuvre de la politique communale pour les 6 années à venir.

La politique de la coalition est basée en général sur un concept de développement à moyen et à long terme et en particulier sur les principes de la transparence, du dialogue, du respect des autres, du bien-être commun et de la solidarité.

Déclaration échevinal complète